Pour les personnes qui n’ont pas eu la chance d’entendre le témoignage de Jeannine lors de notre Journée Porte Ouverte du 25 septembre dernier, nous sommes heureux de vous partager son magnifique texte._DSC0343

« Je m’appelle Jeannine Abitbol. Ça fait seulement trois ans que j’habite à Montréal, car avant, j’étais en banlieue. J’ai déménagé à Montréal pour aider ma fille qui a trois enfants en bas âge. Comme je suis à la retraite depuis 10 ans, la première chose que j’ai faite en arrivant ici, c’est de chercher des organismes de bénévolat. Et le premier sur lequel je suis tombé est Accès Bénévolat.

Une sœur volante

Depuis, je n’ai cessé de m’impliquer avec cet organisme. Ici, j’ouvre une parenthèse pour féliciter toute l’équipe et, en particulier Fatou Kiné, pour leur beau travail. J’adore mon « travail de bénévole volante« , car, comme « la sœur volante » de la vieille série télévisée, je vole d’un endroit à l’autre: j’ai volé de maisons d’accueil pour personnes âgées à des garderies, d’organismes pour personnes handicapées à des bureaux administratifs, d’organismes pour immigrants à d’autres pour enfants abusés.

Aurore, Louise et Jeannine, bénévoles volantes
Aurore, Louise et Jeannine, bénévoles volantes

Un rayon de soleil

J’ai dansé avec des personnes âgées, joué avec des petits enfants, j’ai fait de belles rencontres, appris beaucoup et vécu de belles expériences. J’ai été parfois témoin de situations bouleversantes, mais je ne me suis pas laissée aller à la pitié. Au contraire, en arborant un grand sourire et en encourageant les personnes concernées, je leur ai peut-être apporté un rayon de soleil.

Sur un plateau d’argent

Aider pour moi est quelque chose de très valorisant. Mon travail de bénévole me comble de bonheur et de fierté. Que puis-je demander de plus à la vie? Elle m’apporte tout sur un plateau d’argent.

Publicités