« Un vélo,une ville », les triporteurs qui sortent les aînés de l’isolement

Article rédigé par Eloïse Geneteau, rédactrice bénévole

Un vélo, une ville

Accès Bénévolat est toujours à l’affût de nouvelles solutions pour l’accompagnement-transport des personnes en perte d’autonomie. Cette semaine, on vous fait découvrir « un vélo, une ville ». Ce programme, créé en 2009, offre un transport gratuit aux aînés dans plus d’une vingtaine de villes au Québec tout en offrant une seconde chance et un travail à de jeunes décrocheurs…

Un concept simple et rassembleur

un vélo, une villeDes jeunes décrocheurs rémunérés qui passent chercher des personnes âgées devant la résidence pour une petite balade gratuite à vélo? Il fallait y penser… Cette initiative simple et audacieuse se développe au Québec depuis quelques années. Ce programme, appelé « un vélo, une ville »,  séduit, en effet, de plus en plus de municipalités qui voit en ce concept l’occasion de favoriser l’intégration des jeunes et des personnes âgées sur leur territoire.

Les objectifs de ce programme sont clairs:

  • Lutter contre l’isolement des aînés
  • Réinsérer les jeunes « décrocheurs »

En parallèle, il offre un nouveau moyen de transport écologique et permet de créer une vraie connexion entre les générations. En plus, les usagers  n’ont pas besoin de verser 1 centime pour bénéficier de ce service 100% gratuit.

 Comment ça fonctionne?

Le vélo est conduit par un jeune décrocheur qui est rémunéré par la compagnie « un vélo, une ville » à hauteur de 10$/h. Lorsque son contrat de travail arrive à échéance, il perçoit également une bourse d’étude lui permettant de reprendre le chemin de l’école.

Pour financer les salaires et les bourses d’études, la compagnie fait affaire avec des partenaires locaux qui achètent en échange de leur générosité, des espaces publicitaires sur les triporteurs. Cette publicité ambulante garantie aux commandites une excellente visibilité et contribue à entretenir leur image de compagnie de proximité engagée dans la vie local.

Le concept marche à merveille et est apprécié des usagers et des jeunes:

triporteur« J’ai beaucoup aimé ma saison comme conductrice du triporteur Un vélo, une ville. Elle fut très gratifiante. La réalité que vivent les aînés m’a vraiment touchée.  J’ai été étonnée de leur courage mais aussi de leur expérience. Ça m’a fait prendre conscience qu’il est important de leur venir en aide. Merci à la ville de Longueuil! Votre confiance m’a été d’un grand support, car sans vous je n’aurais pas eu cette merveilleuse expérience ! Je n’aurais pas eu non plus cette bourse qui va me permettre de retourner aux études, pour ainsi me donner la chance de pouvoir réaliser mon rêve de devenir biologiste.  » Johanna Kostyuk, conductrice du triporteur « Un vélo, une ville » édition 2014, Ville de Longueuil.  De nombreux autres témoignages d’usagers, de collectivités et d’habitants sont disponibles sur le site « un vélo, une ville ».

A quand ces vélos à Montréal?

Forte de son succès, la compagnie « un vélo, une ville » poursuit son ascension. Richard Turgeon, son directeur général confiait récemment les projets de l’entreprise: « Notre objectif est d’établir le service dans 200 municipalités du Québec, d’ici les trois prochaines années ».

Nous aimerions bien croiser, nous aussi, ces triporteurs dans les rues de Montréal…Pour le moment, ce n’est pas d’actualité: le feu vert n’a pas été encore accordé par les services de la Ville.« Pour Montréal, c’est un peu plus complexe, car c’est une plus grande ville, il y a des règlements, des permis d’affichage et des permis pour circuler » explique toujours Richard Turgeon. On espère que la réussite grandissante de cette entreprise qui séduit même Ottawa donnera à la Ville de Montréal l’envie d’accueillir le plus tôt possible ces premiers triporteurs.

Où trouver ces triporteurs?

Voici les municipalités qui participent au programme pour cette saison 2015:

  • Gatineau
  • Joliette
  • Laval
  • Longueuil
  • Mascouche
  • Rigaud
  • Saint-Constant
  • Sainte Martine
  • Sainte-Julie
  • Saint-Lambert
  • Saint-Lin-Laurentides
  • Saint-Polycarpe
  • Thetford Mines
  • Verchères

En Ontario, Ottawa accueille aussi le programme.

Accès Bénévolat félicite et encourage cette initiative philanthropique « made in Québec« qui favorise à la fois l’insertion des jeunes et l’épanouissement de nos aînés. C’est une initiative originale,véritable service public,  que vous pouvez désormais retrouver à Laval ou Longueuil.

Pour en savoir plus:

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s